Mérida

Aqueducs et réseau d’eau de Mérida (Estrémadure, Espagne)

La capitale de la Lusitanie Augusta Emerita (Mérida), située à au sud-ouest de la Péninsule Ibérique, est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. La qualité de conservation de ses équipements hydrauliques est exceptionnelle.

La ville est fondée à l’époque augustéenne, au moment du redécoupage administratif de l’Hispanie. Si les principaux ouvrages d’art de son réseau d’adduction d’eau ont suscité l’intérêt des chercheurs depuis longtemps du fait de leur conservation en élévation (files d’arches de Los Milagros par exemple), voire de leur réutilisation (barrage de Proserpine et de Cornalvo), l’ensemble du réseau n’a pas fait l’objet d’une étude architecturale complète, hormis une récente recherche menée par A. Pizzo (Pizzo 2015).

La ville était alimentée par quatre aqueducs :

  • l’aqueduc de Proserpine / Los Milagros, à l’ouest
  • l’aqueduc de Los Abadias, à l’ouest
  • l’aqueduc de Cornalvo, à l’est
  • l’aqueduc de Las Tomas / Rabo de Buey /San Lazaro, au nord

La diversité des techniques de construction employées sur ces différents conduits a donné lieu à des interprétations qu’il convient aujourd’hui de reprendre intégralement, afin de proposer à terme une nouvelle chronologie des réseaux et de les mettre en relation avec les constructions dans la ville.

L’ensemble des composantes du système d’adduction d’eau urbain, riche et diversifié,sera également étudié de manière exhaustive : château d’eau-nymphée, bassins de décantation et de dérivation, fontaines publiques, tuyaux en plomb, bassins privatifs… En revanche, le réseau d’assainissement de la ville a déjà fait l’objet d’une recherche approfondie (J. Acero Pérez 2007).

Une grande partie de ces équipements sont encore bien visibles en élévation dans la ville actuelle.

Une étude architecturale et topographique des aqueducs dans leurs parcours extra-muros est actuellement en cours d’élaboration, en collaboration avec le spécialiste de l’archéologie de la construction A. Pizzo (CSIC, Mérida) et P. Mateos (CSIC, Instituto Arqueológico de Mérida), ainsi que Clément Coutelier (Ingénieur, Ausonius).

Cette recherche s’inscrit dans un projet plus large dirigé par A. Pizzo : Proyecto de Investigación del Plan Nacional I+D+i, Análisis de soluciones técnico-constructivas, modelos arquitectónicos y urbanísticos de la arquitectura romana de la Lusitania : orígenes y transformación de una cultura arquitectónica.

bibliographie
  • Acero Pérez J. 2007: « La gestión de los residuos líquidos en Augusta Emerita: fuentes documentales y bibliográficas para su estudio », Mérida excavaciones arqueológicas, 10, p. 457-477.
  • Alba M. 2001: « Apuntes sobre la red de aguas de Mérida en época romana », Mérida. Ciudad y Patrimonio. Revista de Arqueología Arte y Urbanismo, 5, p. 59-78.
  • Álvarez Martínez J. M. 1977: « En torno al acueducto de ‘Los Milagros’, de Mérida », inSegovia, Symposium de Arqueología romana, Segovia, 29 agosto-1 septiembre 1974, Publicaciones eventuales 27, Barcelona, p. 49-60.
  • Canto A. 1982: « Sobre la cronología augustea del acueducto de los Milagros de Mérida », inHomenaje a Sáenz de Buruaga, Madrid, p. 157-176.
  • Fernández Casado C. 1972: Acueductos romanos en España, Madrid.
  • Gijón, E., M. Alvarado y D. Jiménez 2001: « Abastecimientos hidráulicos a Augusta Emerita: Las conducciones de Rabo de Buey-San Lázaro y Cornalbo », Mérida Ciudad y Patrimonio. Revista de Arqueología, Arte y Urbanismo, 5, p. 17-44.
  • Hernández Ramírez, J. 1998 : « El conducto de Rabo de Buey-San Lázaro (Mérida) », Mérida. Ciudad y Patrimonio. Revista de Arqueología, Arte y Urbanismo, 2, p. 39-65.
  • Jiménez, A. 1976: « Los acueductos de Emerita », in: Actas del Simposio Internacional Conmemorativo del Bimilenario de Mérida, Mérida, 16-20 noviembre 1975, Madrid, p. 111-125.
  • Mateos Cruz P., R. Ayerbe Vélez, T. Barrientos Vera y S. Feijoo Martínez 2002: « La gestión del agua en Augusta Emerita », Empúries, 53, p. 67-88.
  • Pizzo A. 2015 : « Los acueductos de Augusta Emerita: técnicas y procesos de construcción », in Borau L., Borlenghi A. (ed.), Aquae ductus. Actualité de la recherche en France et en Espagne, Actes ducolloque international, 15-16 février 2013 à Toulouse, Suppl. Aquitania 33, p. 21-48.
  • Pizzo A. 2010: « Las técnicas constructivas de la arquitectura pública deAugusta Emerita »,Anejos de AEA, 56, Mérida.
  • Polo García, M. E., J. A. Gutiérrez Gallego y J. R. Figueira González 1999: « Pendientes topográficas en acueductos romanos. Dos casos extremos: la conducción de Toledo y la de Proserpina en Mérida », Mérida. Ciudad y Patrimonio. Revista de Arqueología, Arte y Urbanismo, 3, p. 105-114.
  • Sánchez López E., Martínez Jiménez J. 2016 : Los acueductos de Hispania. Construcción y abándono, Madrid.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search